La vie de l'atelier

Sauver Grigri!

Dans mon précédent article je vous racontais le gros imprévu que j’ai rencontré depuis quelques semaines à l’atelier. Avec la panne de Grigri, ma machine à coudre, il a fallu composer. Mais c’est dans ce genre de situation qu’on se rend compte qu’il y a toujours des possibilités malgré les déboires. Et heureusement! Cette panne a donc été une source de créativité et pour cause, il en a fallu pour sauver Grigri. Je vous partage donc mes tribulations de ces derniers jours.

La Mademoiselle se fait routière

Dans un premier temps je vais vous donner des nouvelles de Grigri… Cette petite impertinente a du changer de réparateur. En effet, après avoir changé 2 pièces, m’avoir fait faire 3 fois la navette à quelques jours d’intervalle, le Doc pour machine m’a assurée que cette fois-ci, c’était la bonne!
Toutefois, réticente à l’idée de ramener une Grigri éclopée une nouvelle fois, j’ai insisté pour tester la machine avant de rentrer chez moi. Et là ça a été le drame! Le point était toujours moche et surtout, impossible de piquer avec le pied de biche à fermeture éclair!
Le réparateur, abasourdi et sans solution pour retrouver le point de piqûre impeccable de cette machine. Il m’a remboursée et presque suppliée d’emmener cette machine hors de sa vue…

machine à coudre Gritzner
Grigri comme une âme en peine à la recherche d’un Doc du tonnerre…

Opération “Sauver Grigri”

En attendant, plus de 10 jours s’étaient déjà écoulés, et il fallait bien trouver une solution pour remettre Grigri sur pied! C’est donc ma mère qui a retrouvé le contact d’un autre réparateur de machines à coudre dont elle n’avait entendu que du bien. Vous l’aurez donc deviné : direction Doc n°2!!
J’ai donc fait un compte-rendu de la situation à ce nouveau Doc/nouveau Messie attendu sur Terre. Il a pris des notes, et m’a prévenue que je ne devais pas compter sur ma machine pendant au moins une semaine supplémentaire… Au point où j’en étais… il fallait sauver le soldat Grigri!

Ça a été une agréable surprise de recevoir un appel une semaine jour pour jour après le dépôt de la machine. Dès le lendemain j’ai donc foncé chez le Doc n°2 et il a fallu insister un peu pour pouvoir essayer Grigri avant de repartir. Malgré tout, le Doc m’installe et m’indique de tester le point droit, sur tissu épais, puis tissu fin, le point zigzag… Il s’agissait de points basiques qui montraient qu’il avait rattrapé les bourdes de son prédécesseur et que ses nouveaux réglages étaient nickels. Et en effet, ils l’étaient, Grigri avait retrouvé sa prestance couturesque! Pourtant la petite voix en moi du “je me suis déjà faite avoir 2 fois, la 3ème ne passera pas!” m’a incitée à attraper le pied à fermeture éclair et piquer… et là.. ô rage, ô désespoir… tout foutait le camp! Bouclettes et balivernes, le retour.

La créativité est toujours LA solution

Le réparateur, du haut de ses décennies d’expérience n’avait jamais vu une machine se dérégler à cause d’un pied presseur! J’ai donc eu le droit à une masterclass en technique de réparation de machine à coudre. En effet, le Doc a reconnu qu’il n’avait pas testé la machine avec ce pied car pour lui il était évident que cela ne pouvait pas avoir d’incidence sur le fonctionnement de la machine. Il fallait donc faire preuve de créativité! Nous avons donc passé 2 heures à chercher à comprendre. Ou plutôt, il a passé 2 heures à chercher à comprendre tout en m’expliquant le pourquoi du comment.
Il a testé des pièces, des réglages de précision, un autre pied presseur. Rien n’y faisait. Alors, tel un orfèvre, il a fini par limer le pied à fermeture éclair pour supprimer le frottement inexpliqué qui empêchait le point de se former correctement.
Nous ne comprendrons probablement jamais pourquoi Grigri a déraillé. Il ne reste qu’à croiser les doigts pour que cette réparation au millimètre soit cette fois-ci, la bonne!

Créativité & Résilience : pas de temps perdu!

Entre 2 tribulations j’ai cousu avec la machine de ma Maman… Notamment cette pochette :

pochette jeans et fleurs tissus upcyclés
Nouvelle maxi pochette en jean upcyclé, chouchous et porte-clés

J’ai aussi travaillé sur un projet qui a fait appel à encore plus de créativité… Il y aura des plumes : je vous en parle dans le prochain article. Gardez l’oeil ouvert, ça ne va pas tarder! Une chose est sûre créativité & résilience sont liées.

Vous avez été nombreuses à m’envoyer des petits messages pour prendre des nouvelles de Grigri et franchement, ça m’a fait chaud au coeur! Alors, c’était bien la moindre des choses que de vous donner de ses nouvelles….
J’ai hâte de lire votre ressenti sur ces dernières tribulations hors-normes!

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités par e-mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Etiquette Mademoiselle Marie Créations faite main

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir nos actualités !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *