La vie de l'atelier

L’ imprévu de l’atelier : soyons des fleurs!

À défaut de vous présenter la nouvelle collection, je vais vous parler de l’imprévu de l’atelier de ces derniers jours. C’est ça la vie d’artiste comme diraient certains… Rien ne se passe jamais comme prévu, il faut apprendre à danser sous la pluie (et en l’occurence, aujourd’hui il pleut vraiment, alors l’ambiance est parfaite pour rédiger cet article).
Mais la vie sait aussi nous faire des clins d’oeil malicieux pour nous pousser au-delà de notre zone de confort. Laissez-moi vous raconter…

La vie est faite d’heureux hasards

L’autre nuit, je ne dormais pas. Et comme d’habitude, quand je ne dors pas, je regarde des documentaires. J’aime particulièrement Science Grand Format sur France 5 car cette émission traite aléatoirement d’histoire, de civilisations, d’astronomie, de biologie…. Bref, un melting-pot de sujets divers et variés sans la voix assommante des documentaires d’Arte hahaha.

Cette nuit-là, je suis donc tombée sur l’Abominable mystère des fleurs. Ce titre m’a interpellée puisqu’en ce moment :

  • c’est le début des floraisons au jardin
  • je travaille à la nouvelle collection “Le pouvoir des fleurs” alors dès que je vois ou que j’entends le mot “fleur”, je suis à l’affût!

Pour vous la faire courte, ce documentaire parle de “l’abominable mystère des fleurs” qu’évoquait Darwin dans ses recherches. Il cherchait à comprendre l’évolution atypique et exponentielle des fleurs dans le monde du vivant. Grâce aux avancées technologiques les scientifiques ont découvert que ces dernières ont développé des techniques de reproduction passives des plus originales. Elles se montrent particulièrement malines et adaptatives pour optimiser leurs chances d’être pollinisées et donc pérennes.

Une citation a particulièrement attiré mon attention :

“Les fleurs défient l’impossible. Sous leur apparence fragile, ce sont des combattantes”

L’abominable mystère des fleurs – Science Grand Format – France 5

L’ imprévu de la semaine

Cette semaine un imprévu a fait voler mon agenda en éclats.
La coupable : Grigri, ma fidèle acolyte, ma machine à coudre.
En effet, cette petite impertinente est tombée en panne, il a fallu lui trouver un docteur. Je vous expliquais il y a quelques semaines combien j’ai confiance en cette machine, elle a prouvé qu’elle n’est finalement pas infaillible…
Pour le coup, trouver un réparateur de machine n’est pas une mince affaire car il y en a de moins en moins. Et c’est un peu comme les garagistes, difficile d’en trouver un fiable et pas trop escroc.
J’ai donc sondé le net et mon réseau pour pouvoir déposer Grigri dès mardi matin à l’ouverture. J’ai pu la récupérer le soir même.

Le hic, c’est que contrairement au test montré par le réparateur, la panne n’était pas solutionnée, du coup retour chez le doc’ pour machines dès jeudi matin. J’espère qu’il va trouver l’origine de la panne rapidement et efficacement. En attendant, j’ai chipé la machine de ma maman pour pouvoir continuer à travailler.
Même si j’ai cumulé du retard, je suis chanceuse d’avoir un plan B. je pense à toutes celles qui n’ont pas d’alternatives quand leur outil de travail est HS…

Le positif de la situation

Malgré le chamboulement de planning, cela m’a permis d’aller en ville. J’en ai donc profité pour faire un tour dans les magasins de tissus & mercerie et les boutiques de loisirs créatifs.
Cela m’a changé des puces de couturières mais j’ai pu trouver des fournitures que je ne trouve pas en réemploi.
J’ai découvert une mercerie qui va devenir une valeur sûre parmi mes fournisseurs je pense!
De plus, ça a été un réel plaisir de comparer concrètement des fournitures “en vrai”, d’avoir des astuces de vendeuses calées dans leur domaine. D’autant que je fais beaucoup de tests en ce moment pour enrichir mes connaissances et ma technique “couturesques”, alors je suis avide de conseils…

Je n’ai parfois pas d’autre choix que de me replier sur certains sites de mercerie en ligne tels que Rascol quand j’ai des besoins précis en mercerie. Cliente depuis des années, je sais qu’ils sont fiables, français, sérieux. Mais je regrette toujours le contact humain (et les frais de port qui accessoirement viennent gréver mon coût de revient en tant que professionnelle, il faut être honnête).

En conclusion

Vous allez me dire : “Marie, le documentaire sur les fleurs, Grigri en panne, les tribulations en ville… quel est le lien?
Je vous incite donc à relire la citation un peu plus haut et vous rétorque : Soyons des fleurs!


Quand Grigri est tombée en panne, ma première réflexion a été : “Je suis foutue!“.
Et finalement, non seulement, j’ai trouvé le moyen de rebondir, mais en plus cette expérience m’a permis de faire de belles découvertes!
Je suis fortement déstabilisée, mais finalement, je trouve les ressources nécessaires pour avancer malgré les imprévus. J’en sors même du positif!
Alors le nom de la nouvelle collection “Le pouvoir des fleurs” est très précisément parfait! Vous ne trouvez pas?

Vous êtes peut-être concernée aussi par des aléas de vie. Nous le sommes toutes car cela fait partie de la vie… Alors sachez que je suis de tout coeur avec vous. Nous faisons partie d’un même bouquet.

Relisez la citation…. Soyons des fleurs!

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités par e-mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Etiquette Mademoiselle Marie Créations faite main

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir nos actualités !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

One Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *